Cologne: qui blâmer? Nous, évidemment

Le triomphe de la gauche régressive

 

cologneQue nous apprennent les événements de Cologne (et de Berlin, Stuttgard, Düsserdolf, Francfort, Munich, Salzbourg, Zurich, Helsinki)? Ils nous apprennent que nous, Occidentaux, sommes coupables. Oui, nous, qui sommes d’extrême-droite, populistes, démagogues, xénophobes, racistes, islamophobes, patriarcaux, oppresseurs, misogynes, bigots. Et lâches, par-dessus le marché: <Où étaient les hommes allemands de souche (<native> dans le tweet original en anglais) pendant que les femmes se faisaient agresser à Cologne?>, s’écrie une journaliste réputée féministe *. Et les agresseurs? Chut!… Rien à dire: ce sont eux, les victimes.

Je blague, bien sûr. Cologne ne nous apprend rien. Nous savions déjà tout ça. Depuis longtemps, je n’ose plus m’objecter à ce qu’on répète chaque jour à nos fils que, par la grâce de leur identité d’Occidentaux, ils sont et seront toujours des moins que rien.

Cependant, d’un autre angle, il se dégage bel et bien du neuf de cette sordide affaire. Et il s’agit de la fin du long parcours qu’a entrepris, depuis l’invention de la rectitude politique, ce que les Anglo-saxons appellent désormais la <gauche régressive>. Après Cologne, il ne lui reste plus de chemin à parcourir. Elle est arrivée à bon port.

Cette gauche qui n’en est plus une a désormais coulé dans le béton ses priorités, son pecking order des causes, le statut respectif de ses victimes privilégiées. La défense de l'<autre> est au haut de la liste des priorités, des causes, des victimes;  quoi qu’il fasse, cet <autre> est devenu intouchable. Complètement au bas de la liste s’inscrit la cause des femmes, devenue opérante à temps partiel; soumise aux circonstances; ayant à décider à partir de critères tels la couleur de peau, l’origine ethnique et l’appartenance religieuse si une situation donnée doit ou non déclencher une juste et noble indignation <progressiste>.

cartoonÀ Cologne, l’évaluation de ces critères a dirigé l’opprobre de la gauche régressive, non pas vers les agresseurs, intouchables en raison de la couleur de leur peau, de leur origine, de leur religion. Mais vers l’Occident, qui demeure le pire oppresseur de la femme, comme chacun sait. Quant aux femmes européennes, elles n’ont qu’à se soumettre, personne ne se portera à leur défense. <Les Allemandes doivent dorénavant apprendre à se comporter autrement en public, notamment en marchant toujours accompagnées!>, a dit en substance la mairesse de Cologne. Un peu comme à Riyad, en somme… De sorte qu’on se demande maintenant laquelle des grandes villes européennes sera la première à imposer un code vestimentaire à ses citoyennes.

<Le récit des agressions de Cologne n’est pas celui que souhaitent entendre la majorité des progressistes. La plupart préféreraient que l’image des migrants demeure celle du petit Aylan Kurdi. Si une bonne part du commentariat féministe et progressiste semble être demeurée coite au sujet des incidents de Cologne dans les derniers jours – ce qui n’est pas exactement le cas –, c’est probablement qu’elle se trouve en situation d’intersectionnalité. Pour résumer, il s’agit d’une sorte de dissonance cognitive qui survient lorsque dénoncer une situation risque de renforcer un préjugé>, ai-je lu sur le site montréalais de Métro.

Il n’y a pas de plus belle façon de dire que les faits importent peu, qu’il faut parfois même les taire ou les déformer, l’essentiel étant de désamorcer des <préjugés> dont il n’est pas prouvé qu’ils existent de façon substantielle ailleurs que dans l’univers fantasmé de la gauche régressive **.

C’est beau, l’intersectionnalité.

——–

* Quel étonnant appel à la protection du mâle et à sa capacité de violence! En outre, il est facile d’imaginer l’indignation vociférante de la gauche régressive si des <hommes allemands de souche> étaient intervenus physiquement, au risque de provoquer blessures et morts chez les agresseurs non de souche, pour protéger les femmes de Cologne…

** Se souvient-on de l’époque récente où il nous était ordonné de combattre le préjugé voulant que <tous les musulmans sont des terroristes>? Or, personne, jamais, nulle part, n’a affirmé une telle chose. C’était une pieuse hallucination des belles âmes.

– Abonnez-vous à ce blogue en entrant votre adresse courriel au bas de cette page.

16 réflexions au sujet de « Cologne: qui blâmer? Nous, évidemment »

  1. En effet, toujours aussi excellent. Cette priorisation des valeurs de la « gauche régressive » (je ne connaissais pas l’expression mais c’est bien vu) est inquiétante mais connue. Je pense et j’espère que c’est un effet de mode sans grande réflexion rationnelle. Espérons que cette mode dure moins longtemps que le marxisme-léninisme…

    Ce qui me turlupine vraiment et que je juge beaucoup plus grave, c’est le « cover-up » des faits par les autorités et certains médias afin d’éviter l’islamophobie. La nature a horreur du vide et plus on cachera des fautes commises par des migrants et plus la population indigène tentera de remplir ce vide en imaginant des crimes de migrant partout. Les autorités et les média-gauche-regressifs vont arriver exactement au contraire de leur objectif de lutte contre l’islamophobie et ceux qui semblent parler « vrai », style FN ou Trump, y gagneront au change. Au final, les migrants auront amoché la civilisation occidentale mais pas dans le sens que l’on croit et ce, malgré eux…

    1. Pourquoi les médias réagissent-ils par le silence ou l’auto-flagellation? Par peur (de la violence ou de l’accusation d’islamophobie), par vanité (nous, nous sommes des justes!) et par conformisme béat. Il n’y a rien à y faire et ça durera au moins aussi longtemps que la folie marxiste de jadis. Il y a plus de 25 ans, JF Revel avait prévu cette nouvelle lubie des classes intellectuelles dominantes, celle de la soumission à l’islamisme. Pourquoi l’islamisme? Parce que son fond de sauce est foncièrement et bruyamment anti-occidental, exactement comme nos belles âmes.
      Merci, Francis!

    2. Si le marxisme s’était présenté comme une religion ou s’il avait eu un volet religion, aurions-nous pu le combattre comme il a été combattu ? Si Hitler s’était présenté comme un grand leader religieux et s’il avait envoyé ses missionnaires évangéliser les nations avec comme soutien la force et la fourberie du parti nazi ? Sans n’avoir rien planifier, c’est ce que l’islam fait présentement au monde.

      Si l’islam avait des tanks comme Hitler, nous pourrions le battre facilement. Mais que faire devant des femmes voilées et des kamikazes ?

  2. L’Immigration massive partout en Occident, c’est pour avoir beaucoup de Consommateurs pour vendre leurs Babioles……..
    Ici au Canada, c’est Power Corporation qui finance et qui fait élire nos Premiers Ministres et différents élus… Leurs critères importants, c’est qu’ils soient Mondialistes, Multiculturalistes et Immigrationistes…. Ils agissent sous couvert d’oeuvres CHARITABLES et HUMANISME………..
    Car les Multinationales Mondialistes investissent dans plusieurs domaines et veulent vendre leurs Babioles; Télés écran plat, Ordinateurs, Cellulaires, Médicaments, Pétroles, Soins de santé, Soupes, meme papier mouchoirs, etc…….. liste trop longue a énumérer ici…. Ca leurs prends beaucoup de CONSOMMATEURS…..Ca les importent peu que l’argent soit poncté dans les poches des Citoyens 99%, ce qui est important pour eux, les 1%, c’est qu’ils s’enrichissent……..Et ils se tiennent TOUTES les unes les autres, tu me gratte le dos, je te gratte le tien…..
    C’est du Capitalisme Sauvage a Outrance déguisé en Oeuvre de Charité et gestes Humanitaires, rien de moins…..Croyez moi, ces Riches Multinationales, s’en fouttent royalement de l’Humanitaire, seul leurs portefeuilles compte……….
    Souvent on dit la Gauche est responsable, Oui, parce qu’elle se fait acheter par ces Multinationales Capitalistes…….. Avant d’avoir vu ce vidéo, JAMAIS, je ne m’aurais imaginé que nos propres décideurs travaillent contre NOUS…C’est la meme chose en Allemagne……….Personne ne peut etre Mondialiste Multiculturaliste et Patriotiste en meme temps, car se sont des CONTRAIRES..

  3. Le Pouvoir de la Faiblesse..
    Dans notre Occident moderne les faibles ne sont JAMAIS responsables de leurs gestes, ils peuvent tuer, violer, frauder, etc… ils seront TOUJOURS excusés, car la Gauche les a identifiés comme faisant des faibles et ce seront toujours les forts qui seront responsables de leurs gestes, car ils ne leurs auront pas donné ce qu’ils avaient besoin….
    Lire la suite… http://sultanknish.blogspot.ca/2011/10/power-of-weakness.html

    1. Merci pour ce lien, très éclairant. Il est à peu près temps que soit révélé qui faisaient la chasse et le trafics des populations noires Africaines.

      Quand j’écoute Radio-Canada, je comprends que nos intellectuels sont ignorants de l’histoire.

      1. En fait, la chasse aux, et le trafic des, esclaves noirs se faisait autant par les Occidentaux que par les Arabes.
        Les Occidentaux avaient leurs « centres de tri » au large de la côte ouest de l’Afrique, tandis que les Arabes avaient les leurs, dont notamment le sultanat de Zanzibar, sur la côte est.
        Ces centres de tri étaient généralement situés sur des iles à quelques km des côtes pour empêcher les esclaves de se sauver.
        J’ai eu l’occasion de visiter Zanzibar il y a une dizaine d’années et c’est très instructif, mais surtout très émouvant. Comme visiter le Killing Fields Museum près de Phnom Penh.
        On en ressort marqués. http://www.willgoto.com/images/Size3/Zanzibar_Stone_Town_081_b10ec39ce43645e3bccc7e451fc9a7f9.JPG
        La grosse différence est que les occidentaux on cessé ce commerce infâme il y a plus d’un siècle, au prix notamment d’une guerre civile meurtrière, la Guerre de sécession US, tandis que plusieurs pays arabes le pratiquent encore.
        Et que Daech le fait revivre dans ses formes les plus abjectes au nom d’allah.
        Quoiqu’il en soit, merci Monsieur Roy pour ce billet très pertinent.

  4. «Il n’y a pas de plus belle façon de dire que les faits importent peu, qu’il faut parfois même les taire ou les déformer, l’essentiel étant de désamorcer des .

    Que c’est bien dit et je pense que vous auriez beaucoup de plaisir (…) à regarder de plus près les changements législatifs concernant les personnes «trans*».Une définition de ce terme est proposée dans un document récent de la Fédération québécoise pour le planning des naissances (FQPN) , http://www.fqpn.qc.ca/main/wp-content/uploads/2014/11/procreationassistee2014.pdf, page 4

  5. «Il n’y a pas de plus belle façon de dire que les faits importent peu, qu’il faut parfois même les taire ou les déformer, l’essentiel étant de désamorcer des ». Vous avez donc raison et à cet égard, je pense que vous seriez très intéressés au sujet des changements législatifs à l’état civil obtenus par les personnes trans*,. Je vous cite la définition de trans* proposée par la Fédération québécoise du planning des naissances, publiée dans le document suivant 😦http://www.fqpn.qc.ca/main/wp-
    content/uploads/2014/11/procreationassistee2014.pdf), page 4
    Trans * : est un terme générique qui désigne l’ensemble des identités dans le spectre de
    l’identité de genre : transsexuelle, transgenre,homme et femme trans, genre fluide, genre
    variant, travestie, sans genre, gender fuck,bispirituelle, etc.
    La loi est entrée en vigueur le 1er octobre 2015

  6. La Dictature du Politiquement Correct: arme de guerre idéologique du Marxisme culturel dirigée contre la culture occidentale?……………..
    Un extrait; On pourrait penser que le Politiquement Correct est juste une mode apparue spontanément en Occident lors de la libération des mœurs des années 60 et 70.
    Or, il n’en est rien. Le Politiquement Correct est une arme de guerre idéologique dirigée contre la culture Occidentale qui a une très longue histoire remontant aux années 20 et qui s’appelle le Marxisme Culturel…lire la suite…
    http://www.libertyvox.com/article.php?id=200

  7. Votre billet date déjà mais j’ai voulu y revenir, vu les liens qui apparaissent ces jours-ci sur Facebook vers cette vidéo du 28 janvier: http://bazzotv.telequebec.tv/actu/c-est-quoi-le-probleme/

    Des gens ont commenté la réticence de la gauche à prendre acte et condamner les évènements de Cologne, comparativement à leurs dénonciations stridentes et sans appel qui accueillent habituellement tout écart de conduite en matière sexuelle dans des cas moins graves. La réplique de la gauche régressive à ces commentateurs? Ironiquement, ils ont choisi de confirmer tout ce que leurs critiques écrivaient sur eux en 1) évitant soigneusement toute référence ou condamnation des évènements de Cologne 2) revenant à leurs flagellations habituelles, leurs statistiques douteuses et leurs amalgames sur la violence sexuelle occidentale. Le jour de l’an à Cologne (et dans une moindre mesure à Hambourg, à Düsseldorf, à Stuttgart, à Berlin, à Salzbourg, à Helsinki, à Zurich…) des centaines de migrants en meute détroussaient, retroussaient, attouchaient tout ce qui portait jupon dans les rues de la ville mais ce n’est pas grave vu qu’ici, dans un procès pour viol, une avocate a dit quelque chose que je désapprouve et c’est strictement équivalent.

    Notons que c’est la même capsule (et les mêmes statisticiens), reprise et aimée par tout un chacun sur Facebook, qui expliquait posément et rationnellement il y a 2 mois à ces esprits fiévreux et excités d’islamophobes xénophobes que le terrorisme était pur produit de l’imagination d’une presse démagogue et que dans la froide réalité un Canadien avait une chance sur 116 millions de mourir dans un attentat terroriste. En moins de deux mois, on le sait, 7 Québécois ont été tués dans des attentats islamistes à Djakarta et à Ouagadougou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s