Cecil, le lion

2249289Juste un mot au sujet de Cecil, le lion du Zimbabwe (photo ci-contre) tué par un chasseur <sportif> qui collectionne ce genre de trophées. Je vais essayer de ne pas m’emporter, de ne pas faire d’anthropomorphisme, de ne pas traiter la mort de cet animal comme la pire infamie qui se puisse concevoir -il y a pire en ce bas monde, je le concède.

Néanmoins, il s’agit d’une horreur, d’un crime, d’une profonde stupidité, d’une manifestation d’insensibilité psychopathique à l’égard de la nature, de l’écologie, de la vie, de la beauté. L’homme qui a fait ça, Walter James Palmer, un riche dentiste du Minnesota, a payé une fortune pour avoir le privilège d’abattre ce lion, d’abord à l’arc, puis, après que la bête eut souffert pendant 40 heures, au fusil de chasse. Palmer a déjà tué nombre de bêtes sauvages et il en est apparemment extrêmement fier.

screen-shot-2015-07-28-at-10-27-11-am1Je considère Walter James Palmer (ci-contre) comme une ordure.

Parce que, un, ce lion était une sorte de trésor national, célèbre, acceptant la présence des humains autour de lui, atout touristique et économique considérable pour un pays pauvre qui en a bien besoin. Palmer l’ignorait, dit-il? Je ne le crois pas.

Parce que, deux, malgré ses dénégations, je soupçonne que Palmer savait se trouver dans l’illégalité. Ce lion était protégé et quelqu’un (!) l’a attiré hors de sa zone de sécurité (un parc national) pour que le chasseur puisse l’abattre. Au fait, quel noble <sport>, n’est-ce pas?

Walter-James-Palmer-DDS-cecil-lion-22Parce que, trois, le lion est une espèce menacé et qu’il faut être singulièrement égoïste et plein de soi-même pour contribuer à son extinction. Tuer des animaux, c’est <une activité que j’adore>, a dit Palmer (ci-contre).

Parce que, quatre, les animaux supérieurs, dont les mammifères, ont une capacité de souffrance qui ne diffère pas par nature, mais uniquement par degrés, de celle des êtres humains. Palmer a fait souffrir un être vivant sans la moindre raison valable, uniquement pour alimenter son ego.

Pace que, cinq, les félins en général, et les lions africains en particulier, sont probablement les plus belles bêtes que l’évolution ait façonnées au fil des millénaires et que les félins, hormis le chat domestique, sont pratiquement tous en voie d’extinction. Pourquoi tenir compte de la beauté en cette matière? Pour la même raison que l’on en tient compte en art ou en architecture, par exemple. L’évolution nous a dotés d’un sens esthétique, de la capacité de jouir de la beauté et de vouloir la préserver -je parle évidemment des êtres humains dotés d’un cerveau en état de fonctionner.

Ce que je veux dire au fond, c’est que je ne suis pas fier, aujourd’hui, de l’espèce dont je fais partie.

– Abonnez-vous à ce blogue en entrant votre adresse courriel au bas de la page.

8 réflexions au sujet de « Cecil, le lion »

  1. Triste, triste, triste histoire. Cet homme est dentiste, dit-on. Mais surtout, il est stupide, con à n’en plus finir. Et comme il est con, il ne sait pas qu’il est con, donc il ne se guérira jamais de sa connerie. À espérer qu’un jour, un animal sauvage dans sa mire le déjoue et le tue…

    1. C’est sévère Michel, mais je n’en pense pas moins. On s’entend que la relation qu’entretiennent les Americains avec les armes à feu à tout de pathologique!

  2. je suis tellement d’accord avec les messages précédents que je ne sais plus quoi dire, Je ne trouve plus les mots. Pourquoi ce sale type est-il toujours vivant, lui !
    souhaitons qu’il soit sévèrement puni.

    Yaya

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s