Es-tu fou ?…

ChihebEsseghaierJe prédis qu’un jour, il ne sera plus possible de traîner en cour des présumés criminels. Ils seront tous déclarés fous… Pardon: <fous>, ça ne se dit plus… Ils seront déclarés inaptes à subir leur procès ou encore non criminellement responsables.

Le dernier cas à se présenter est celui du Montréalais Chiheb Esseghaier, reconnu coupable à Toronto d’avoir comploté pour faire dérailler un train de Via Rail (son complice a également été reconnu coupable). Tunisien d’origine, instruit et apparemment bien intégré, Esseghaier semble s’être transformé en djihadiste-type, fou d’Allah , le Coran continuellement à la bouche, admirateur de la charia, pourfendeur et tueur potentiel de mécréants.

Or, au moment de prononcer une sentence, le tribunal a eu des doutes: serait-il fou, par hasard? Ce qui nous ramène aux débats encourus lors d’affaires célèbres, dont celle du docteur Turcotte, évidemment.

Ce qui m’a fait réfléchir.

image-drole-connerie-e1420557001476

Donc, où se trouve la barrière entre, d’une part, un raisonnement, une croyance, un parti-pris produits par un esprit sain, fut-il dans l’erreur… et, d’autre part,  des idées issues d’un cerveau ayant cessé de fonctionner correctement?

Devant un juge, un accusé peut en beurrer épais, comme on dit, afin d’échapper à un verdict de culpabilité et être logé à l’hôpital plutôt qu’au pénitencier. Par exemple, Esseghaier s’est comporté en cour de façon parfaitement bizarre: était-ce une feinte ou pas?

Plus essentiellement, à partir de quel degré de distanciation de la réalité une pensée est-elle folle à lier?

Imaginons un homme fictif qui porterait une longue barbe parce qu’un être invisible l’exige,  ferait vivre son épouse dans un abri mobile pour le même motif, désirerait se plier à une loi prévoyant la mutilation  et l’égorgement des pécheurs, serait persuadé qu’il faut exterminer les humains qui ne croient pas à son être invisible, quitte à mourir lui-même, auquel cas, croirait-il, on lui présenterait 72 vierges chargées de le rendre heureux dans une seconde vie…

…franchement, pourrait-on affirmer que cet homme fictif est sain d’esprit? Dites-moi! Or, cet homme serait reconnu comme parfaitement normal par la société et par la justice jusqu’au moment où il se mettrait à tuer.

Même raisonnement  pour mille autres produits suspects du cerveau humain, dont font partie tous les mythes religieux ainsi que beaucoup de constructions philosophiques, idéologiques, politiques, pseudo-scientifiques.

J’irais même plus loin. Un criminel, et en particulier un meurtrier, peut-il vraiment être sain d’esprit, exception faite des tueurs à gages pour qui assassiner est un métier raisonné et assumé? Je crois que, chez la plupart de ces bourreaux, quelque chose cloche dans la tête… à commencer par l’indifférence face à la souffrance d’autrui, qui est un élément de la psychopathie.

Tout ça nous fait une belle jambe en termes d’administration de la justice! Or, même après avoir réfléchi, je n’ai ni réponses ni solutions…

-Abonnez-vous à ce blogue en entrant votre adresse courriel au bas de la page.

12 réflexions au sujet de « Es-tu fou ?… »

  1. Je crois que votre compréhension du sujet est minimale, du niveau d’un gérant d’estrade. C’est pourquoi ce genre de défense n’est pas soumise à un referendum mais présentée par des experts et son sort est décidé par un juge. Au fait, elle est acceptée dans une infime minorité de cas malgré ce que certains courants conservateurs voudraient faire avaler au bon peuple.

    1. Vous reprochez à M. Roy de ne pas connaître les règles du jeu. Je crois plutôt que M. Roy remettait tout le jeu en question. J’en suis aussi.

    2. Exerçant mon métier de journaliste, j’ai passé une bonne dizaine d’années dans les Palais de justice… Certes, je ne prétends pas à cause de cela savoir autant de choses que vous, mais il appert que, dans les dossiers d’homicide (par opposition aux autres crimes), l’acceptation des diverses défenses d’aliénation est loin d’être marginale. Merci de votre intérêt.

      1. M.Roy est-il possible de demander à vos lecteurs de signer leurs commentaires ? Personnellement je trouve que les gens sont plus agressifs et moins réfléchis quand ils cachent leur nom. Je veux lire sur ce blogue des échanges intelligents. Merci.

  2. Je ne suis pas juriste et je ne peux qu’exprimer le regard d’un citoyen.

    Et, on peut observer empiriquement une tendance à la défense d’aliénation.

    Au delà de la culpabilité ( le geste a été posé ) , de la responsabilité ( le coupable dispose des facultés pour être responsable du geste qu’il a posé), la question la plus importante n’est-elle pas l’efficacité des lois et de leur application? Est-ce que la criminalité augmente ou diminue? Dans le cas que vous proposez, les homicides? Bref, d’abord examiner les faits.

    Si la finalité du système de justice est de nous permettre de vivre en sécurité, est-ce que ce n’est pas par ce bout de la lorgnette qu’il faut l’examiner?

    Autrement, nous devrons juger en fonction de critères moraux et nous savons que ces critères peuvent varier beaucoup d’un bon peuple à l’autre…

  3. Il y a effectivement lieu de se questionner comme société a ce sujet. Moi c’est une chose qui m’inquiète. Très bon sujet Mr Roy.

  4. Le sujet est hautement intéressant, surtout dans un contexte d’insécurité mondiale face à la menace djihadiste et du terrorisme intérieur américain. À quel moment un individu passe-t-il de terroriste à « fou »? Il faut être un peu « fou » pour se faire exploser ou désirer volontairement tuer des civils. Faut-il être fou pour faire un attentat au marathon de Boston? Faut-il être fou pour être un suprématiste blanc et faire un massacre dans une église?

    Si on répond oui à cela, cela revient un peu à atténuer la portée et la raison du geste. Il est impossible de faire la guerre à une maladie et un malade est une victime et non un agresseur. Si on répond non à cette question, on entre alors dans une toute nouvelle question à savoir pourquoi quelqu’un de lucide ferait-il un geste pareil? On devrait étudier la cause derrière ces gestes et déterminer des façons d’éliminer la source du problème. On est encore loin de ce débat. Les terroristes restent pour nous des loups solitaires complètement timbrés victime de leur milieu de vie. Une certaine gauche dira que la cause est les inégalités, sans regarder qui sont réellement les terroristes. Inutile de se demander s’il a une cause, un fou ne peut pas en avoir.

    Nous avons une difficulté en Occident à ne pas comprendre comment quelqu’un peut vouloir s’attaquer à nos valeurs « universelles » et nous préférons souvent dire qu’il faut être « fou » pour le faire. Nous ne cessons de nous excuser de notre passé, on affirme même dans le fond que « nous » sommes la cause du terrorisme. Nous nous plaisons à dénoncer notre passé colonial, le renversement de Mossadegh, le soutien à Saddam et à Al Qaida. Selon certains, si des djihadistes veulent la mort de l’Occident, c’est parce qu’on doit bien l’avoir cherché. Les djihadistes seraient des fous victimes de l’Occident qui elle, l’aurait bien cherchée. Le monde à l’envers, on dénonce la culture du viol, mais on saute à deux pieds dans la culture du terrorisme…

    1. Comme vous le dites si bien dans votre dernier paragraphe, c’est notre faute tout cela! Et le premier monstre occidental, c’est évidemment Charles Martel qui osa, en l’an 732, rejeter une entreprise de pacification de la Gaule de la part des disciples de la toute nouvelle religion d’amour et de paix! De plus, il osa leur botter le cul alors qu’ils faisaient leurs incantations… Non mais, quelle manque de savoir vivre…

  5. Si le problème de Monsieur Esseghaier et de ses semblables (les hommes fictifs) est mental, alors ce n’est pas de « Commandos de dé-radicalisation » ou d’une « Charte de la laïcité » dont nous avons besoin, mais d’asiles d’aliénés, de beaucoup d’asiles d’aliénés – la gauche devrait apprécier la chose, ça lui rappellerait le temps du bon vieux Joseph Staline – mais à sécurité maximum, pas du genre Pinel d’où on sort après quelques semaines (voir le Dr Turcotte). Il faut être cinglé pour ne pas avoir encore compris que le paradis allahiste est en manque de vierges depuis des années… (Il serait peut-être temps que je me lance dans la fabrication de colliers anti-égorgement, ça pourrait être utile dans les années à venir! – je pourrais peut-être avoir une subvention pour création d’emploi?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s