Vraiment, il commence à nous les casser, ce pape…

1745661Il est dommage que le pape François ne soit pas véritablement inspiré par son dieu, et donc véritablement infaillible. Ça nous épargnerait régulièrement des jolis tas de niaiseries!… Hélas, non: il dit n’importe quoi, comme le plus humble des mortels.

Alors voici.

Par exception, je parlerai ici du pape, ce que je ne fais jamais, évidemment. Parce que, un,  l’illustre personnage divague de plus en plus. Et parce que, deux, son capital de sympathie semble inépuisable depuis qu’il a fait sa réputation par son <humilité> et ses <manières simples>… (Ah!!! vous avez vu? il a payé lui-même son hôtell!!! il n’avait qu’une toute petite valise!!! il a lacé lui-même ses chaussures!!! )

Mais d’abord, donnons-lui un bon point: le pape est en faveur de la paix. Et contre la guerre. Il le répète ad infinitum, ubi et orbi, ipso facto et esso besso à chaque fois qu’il passe la tête par la fenêtre de son palace pour haranguer ses fidèles.

Et pas la paix juste ici ou là. Non. La paix partout dans le monde. En Syrie, en Irak, en Palestine, en Somalie, en Égypte, au Soudan, en Aghanistan, j’en oublie… partout, en somme, où les dieux et leurs sbires ne cessent de foutre la pagaille, d’inciter à tuer, à violer, à soumettre, à piller! Alors, la paix, hein, mon vieux François… Quand tu auras des solutions pratiques et pas seulement des vœux pieux (!), tu me sonnes et j’accours: j’aime 7264642-11164360autant la paix que n’importe qui d’autre. On ira ensemble jaser avec les hyper-fous de dieu (non, pas ton dieu à toi, François, un autre) de l’État islamique. Tu vas voir. Ça va être rigolo.

Mais François va plus loin que la paix. Il a décidé de s’occuper des affaires, non pas seulement de Dieu, mais aussi de César. Voyons ses perles des dernières semaines.

* Dans une encyclique (ce n’est pas rien), il a appelé à une <conversion écologique> radicale que le réchauffement rend nécessaire, avec comme but pratique de forcer la décroissance des pays du Nord (ie: nous). Sinon, dit le pape, ce sera la catastrophe. Remarques. Un, pour la catastrophe, ça va aller, on a déjà entendu ça un million de fois. Deux, si je veux un avis scientifique, le dernier endroit où je vais consulter, c’est au Vatican: les papes ont nié jusqu’en 1992 que la Terre tournait autour du Soleil! Alors, pour la climatologie papale, il faudra revenir en l’an 3000! Je crois à la réalité des changements climatiques, mais si Chose continue à dire n’importe quoi comme ça, il va réussir à me faire changer d’idée.

the-sig-552-is-standard-issue-with-the-swiss-guards-when-swords-alone-will-not-due* Le pape vient de statuer que les fabricants d’armes <ne peuvent pas être chrétiens>.  Je serais assez d’accord pour dire que les armes, en général, ce n’est pas la joie. Mais bon. Parfois, il en faut, si possible ailleurs que dans les rues des États-Unis, ou il y en a déjà 1000 fois trop. Au fait, sait-on que les 110 gardes suisses du Vatican (la garde rapprochée du pape), est constituée de soldats d’élite possédant un arsenal puissant et sophistiqué? Par exemple, le machin ci-contre, un fusil d’assaut suisse Sig 552?

* Après le massacre de Charlie-Hebdo, le pape a, comme Jésus, utilisé une parabole. <Si quelqu’un insulte ma mère, a-t-il dit en substance, je vais le frapper!> Interprétation claire en cette circonstance: si quelqu’un insulte un dieu, il est raisonnable d’utiliser la violence contre lui. Le fait est que la foi religieuse, y compris catholique, finit par rabaisser tout le monde au niveau des talibans. Au niveau du blasphème. Au niveau de l’interdiction d'<insulter> un dieu.

* Décidément, un peu violent, ce François… Il vient de reprocher aux puissances occidentales (à l’époque: Angleterre et États-Unis) de n’avoir pas bombardé les chemins de fer allemands qui amenaient les Juifs vers les camps de la mort, pendant la guerre. Bien sûr. C’était simple comme bonjour. Question: pourquoi le Vatican, lui, n’a-t-il rien dit, rien fait? Serait-ce parce que Pie XII, plutôt germanophile, s’est couché comme une carpette devant Hitler et Mussolini dès son accession aux commandes du Vatican et s’est ensuite fermé la trappe pendant cinq ans? Il aurait peut-être pu envoyer ses gardes suisses sur les plages de la Normandie, le 6 juin 1944…

– Vous pouvez vous abonner à ce blogue en entrant votre adresse courriel au bas de la page.

11 réflexions au sujet de « Vraiment, il commence à nous les casser, ce pape… »

  1. Vous y allez fort ce matin! Bon, du haut de mon athéisme je dois dire que je n’ai pas de sympathie particulière envers les religions (il y a même un euphémisme ici…). Je ne peux cependant m’empêcher de voir un lien historique et culturel étroit entre le christianisme et l’Occident. Disons que cela fait que j’accorde souvent plus d’attention aux déclarations du Pape qu’à ceux de l’imam d’Al-Azhar.

    Il n’est pas si pire ce Pape, un peu trop tier-mondialiste à mon goût, un peu socialiste aussi mais il reste quand même un représentant de la plus vieille organisation occidentale. Il est moins pire que le vieux réactionnaire d’avant et de l’autre avant lui qui était devenu juste vieux. Même avec tous les défauts de leur religion, ces papes ont quand même contribué à l’effondrement du communisme (et ce, sans reconnaître que la Terre tourne autours du Soleil) et au rapprochement USA-Cuba des derniers mois. La chrétienté permet quand même d’établir un lien entre Occident, Afrique et Amérique du Sud (en plus de certains pays asiatiques), ce n’est pas mal quand on a 2000 ans.

    On doit aussi reconnaître un certain courage au Vatican, soit celui d’affirmer haut et fort ses valeurs (je sais, le Vatican n’aurait pas grand chose sinon). Mais avouons que c’est plutôt rare en Occident ces dernières années. On se bat contre un moyen (terrorisme) et nous n’avons comme valeur que celle d’être inclusif. Tout le reste est devenu relatif.

    Sur ce, bonne journée!

    PS. Je ne m’étais pas levé en pensant défendre le Pape, la papauté et toutes ces bondieuseries, cela ne devrait pas se reproduire avant… l’Apocalypse selon St-Jean (allusion nationale du jour) peut-être!?!!!! 🙂

  2. Fiers d’être, fiers de réussir, fiers d’être des leaders. Non, le pape nous enseigne en bon soldat de la gauche qu’il faut être simplement coupable de notre succès. Mea culpa, mea culpa…

    Le pape a trouvé un péché à mettre à l’index : le succès de notre civilisation est mal. La gauche dans sa résidence secondaire de Kamouraska va se réjouir.

    1. « La gauche dans sa résidence secondaire de Kamouraska va se réjouir. »

      Rêve d’un pays où les idées de « gauche » seraient réservées à une caste de pauvres? Personnellement, quand un propriétaire du plateau qui a une résidence secondaire veut payer plus de taxes et d’impôts, cela ne me révolte pas. Au contraire 🙂

      PS La réussite de notre civilisation est sans doute d’avoir accordé un peu plus d’importance aux faits et un peu moins aux opinions. Je préfère une idée de droite fondée sur des faits à une idée de gauche fondée sur des préjugés. J’imagine que la réciproque doit être vraie….

    2. Le pape n’est pas un soldat de la gauche. Il est un capitaine de Jésus-Christ. Et je ne sais pas si vous avez jamais mis le nez dans le Nouveau Testament, mais l’exultation pour son succès dans la poursuite de la richesse et l’accumulation des biens matériels n’est pas exactement ce qu’enseignait Jésus. Que voudriez-vous donc que le pape prêchât?

  3. Je n’ai jamais été papiste, je ne le deviendrai jamais. Athée je suis, athée je demeurerai sans doute jusqu’à la fin de ma vie.

    Alors je laisse le pape aux catholiques et je n’accorde pas d’importance particulière aux propos qu’Il adresse à ses ouailles. Mais, à ce jour, rien de ce qu’il dit ne peut faire en sorte que j’éprouve la moindre nostalgie nostalgie de ses prédécesseurs.

    En fait, je préférerais que vous écriviez un billet sur Edgar Morin que sur le pasteur d’une institution qui n’a jamais brillé par sa clairvoyance.

    http://www.challenges.fr/politique/20150623.CHA7215/le-pape-francois-nouvelle-mega-star-de-la-gauche.html

  4. Bon, je viens de relire mon commentaire de ce matin et j’aurais du attendre de prendre mon café avant d’écrire…Je ne désirais pas inventer un nouveau mot avec « tiers-mondialiste » même s’il s’applique finalement bien à la pensée tiers-mondiste, au penchant socialiste et à la mentalité Sud versus Nord de ce Pape.

    Ce qui m’a surtout étonné (mais pas vraiment) de cet encyclique, c’est qu’elle appelle à la décroissance du nord en terme d’économie mais jamais de ralentir la croissance de la population mondiale, oh ca non, ce serait mauvais. La population mondiale peut bien passer à 10 milliards mais il ne faudrait pas que le « Nord » continue dans sa prospérité car cela occasionnerait un danger pour la planète. J’imagine que les mégalopole du « Sud » sont des modèles de gestion écologique. Il n’y a comme pas de limites à la bêtise de ce raisonnement.

    Vives les contradictions épiscopales! J’imagine que Naomi Klein doit se régaler de ce nouvel allié.

    1. Vous me faites toujours sourire avec vos commentaires intelligents, pertinents et équipés d’une belle ironie! Naomi Klein (et beaucoup d’autres) doit être tombée en amour avec François depuis quelques jours, en effet. Et Chomsky doit frétiller. Un jour, on va apprendre que, dans toute sa simplicité, François étudie dorénavant en sciences Po à l’UQAM et est déménagé sur le Plateau…
      Merci de votre intérêt!
      🙂

  5. Vous reprochez aux musulmans de comporter trop de fous d’Allah qui prennent les armes à l’appel de leurs « imams ». Soit. Mais maintenant, vous reprochez au pape de ne pas avoir lancé des vagues de djihadistes contre Hitler. Parce qu’enfin même Staline reconnaissait: « Le pape ! Combien de divisions ? ».

    Pendant la guerre, l’église catholique a entre autres choses aidé des dizaines si ce n’est des centaines de milliers de Juifs, leur a fourni des certificats de baptême de complaisance, les a abrités et cachés.

  6. Le Vatican n’a pas nié que la terre tournait autour du soleil jusqu’en 1992! En 1992 Jean-Paul II a seulement reconnu officiellement que le procès avait été une erreur. Dès 1741, les œuvres de Galilée avaient l’imprimatur du Saint-Office. En 1820, c’était la position catholique officielle. La question n’a été scientifiquement enterrée qu’en 1838, avec l’observation de parallaxe stellaire par Bessel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s