Bérets blancs, fâchisme et anti-toutttisme!

Question: qui sont les véritables maîtres du monde? Réponse (je cite): «Ce ne sont ni les chefs d’État, rois, présidents ou premiers ministres, mais des gens non élus, les banquiers internationaux qui, en créant l’argent à partir de rien et en le prêtant à intérêt, deviennent propriétaires de tout, engendrent la pauvreté et les guerres, et enchaînent tous les pays avec des dettes impossibles à rembourser.»

Qui a écrit ça? Est-ce Gabriel Nadeau-Dubois? Noam Chomsky? Naomi Klein? Vladimir Ellitch Lénine? Léo-Paul Lauzon? Un collectif de doctorants en Sciences-Po de l’UQAM?…

EvenJe sais que ce n’est pas facile. Allez, je vous donne un indice: voyez la photo ci-contre (j’ai masqué les yeux pour que ce ne soit pas trop facile)! Ça vous rappelle quelque chose? Le béret blanc, notamment? Eh oui, bravo, vous avez trouvé, c’est bien le regretté Louis Even! Et c’est bien dans le journal qui lui survit, Vers Demain (janvier 2015), qui se dit <consacré à la justice sociale>, qu’on trouvera ce vibrant réquisitoire contre le capitalisme. (Pour les détails, c’est ici. Et je signale que l’affaire m’a sauté à la figure alors que je consultais le site Kiosque Médias, toujours passionnant).

Pourquoi est-il question ici d’un mouvement lié à l’extrême droite religieuse, qui tient néanmoins des propos similaires à ceux de l’extrême gauche anti-toutttiste? Pour amener une idée, celle-ci: en matière de philosophie politique, les étiquettes ne veulent plus rien dire.

Par exemple, on parle ces temps-ci d’un éventuel retour de l’extrême droite. Du fascisme. Du <fâchisme>, comme le disait comiquement un auteur français dont j’ai oublié le nom… Or, qu’est le fascisme? Un expert le décrit bien: le fascisme, c’est l’usage de la violence en politique, le combat contre la démocratie, une forme ou une autre de racisme, l’autoritarisme, l’intolérance vis-à-vis tout autre idée et l’élitisme de ceux qui <savent> (selon Jean-François Nadeau, à écouter ici).

À signaler que le fascisme classique, celui de Mussolini ou de Franco ou d’Hitler, était également fortement étatiste, de par la nature et la puissance des gouvernements qu’il a engendrés. Malgré cela, il n’était <que> autoritaire alors que les régimes d’extrême gauche, eux, ont tous été totalitaires, kidnappant la totalité des pouvoirs et outils de la société civile.

Enfin bref.

Reprenons la définition initiale du fascisme et constatons: nous n’avons pas besoin d’attendre son retour parce qu’il est déjà parmi nous… sous un autre nom. Nous ne le voyons pas parce que les âmes pudiques n’osent pas attribuer à ceux qui pratiquent bel et bien le fascisme l’étiquette qui devrait normalement être la leur. Ainsi, quel mouvement dans le monde est-il ouvertement anti-démocratique, profondément raciste, intolérant jusqu’à l’absurdité, convaincu de posséder la seule vérité et surtout titulaire d’une violence inouïe qui révulserait les serial killers les plus ambitieux? Je vous laisse réfléchir…

Il ne s’agit pas du fascisme classique, bien  entendu, celui dont on attend le retour en Occident depuis des décennies sans jamais avoir été exaucé. Sauf dans quelques cas de lynchage de professeurs ou de censure par la violence dans l’une ou l’autre université locale, événements que les commentateurs situent à… l’extrême gauche! Quant à l’héritage de Louis Even, il n’est au fond ni d’extrême gauche ni d’extrême droite. Il est tellement simpliste et naïf qu’il en est presque sympathique.

Comme peut parfois l’être un doctorant en Sciences Po de l’UQAM.

– Abonnez-vous en inscrivant votre adresse courriel au bas de cette page!

8 réflexions au sujet de « Bérets blancs, fâchisme et anti-toutttisme! »

  1. J’écoutais à l’instant Naomi Klein à Tout le monde en parle. Pour elle tout le mal vient du capitalisme. Très simplement, absurdement simple, tristement simple. Hitler aussi avait des solutions simples.

  2. Commentaire perspicace et bienvenu. Mais le parallèle facile avec les doctorants en Sciences Po de l’UQAM sent l’ancien éditorialiste de Gesca à plein nez!

  3. Je viens de lire sur Causeur un article (« L’ubuesque comédie de Manuel Valls », http://www.causeur.fr/manuel-valls-michel-onfray-front-national-31810.html) où le premier ministre français, en panique, dressent une fois de plus l’épouvantail du FN, afin de ramener les votants vers son parti lors des élections cantonales des 22 et 29 mars 2015. Il est cependant loin d’être assuré d’y arriver.
    L’auteur du texte (Laurent Cantamessi) d’ajouter : « Raymond Aron écrivait que tout régime s’appuie sur la foi ou la terreur pour s’imposer, et que la démocratie privilégie le consensus. Manuel Valls aura choisi d’écarter la foi comme le consensus pour jouer la carte de la terreur. Et traditionnellement, on sait que la terreur s’accompagne de purges, élément moteur de toute idéologie conquérante et sourcilleuse. Après donc avoir tancé les futurs électeurs du Front national et les futurs abstentionnistes, et tous ceux qui auraient la mauvaise idée d’aller voter à droite et surtout pas pour le PS, Manuel Valls a ressorti les bonnes vieilles listes noires de la naphtaline afin de désigner les « éléments indésirables ». »
    Cela me rappelle les arguments des adversaires de la « Charte de la Laïcité » : purger le débat en démonisant les partisans de la Charte. Ainsi ne demeurait plus qu’une option : celle d’une supposée « laïcité ouverte », jamais définie.
    Après avoir écouté l’entrevue de Jean-François Nadeau par Michel Désautels à laquelle vous faites référence (http://ici.radio-canada.ca/emissions/lib_radio/v3.2/incpages/pop_indexeur.asp?idMedia=7255021&appCode=medianet&time=126&json={%22idEmission%22:%223472323%20%22,%22Date%22:%222015/03/08%22,%22numeroEmission%22:%224485%22,%22urllabase%22:%22/emissions/desautels_le_dimanche/2014-2015%22}), j’ai eu l’impression que Monsieur Nadeau tombait dans le même travers que Monsieur Valls en dénonçant les « Québécois de Souches » sans examiner ce qui pourrait expliquer le phénomène et éventuellement ce qui facilite la diffusion de leurs « idées ». Dit autrement, ces gens (Québécois de Souche) provoquent en réponse à une provocation (dont Monsieur Nadeau ne parle pas)… Mais comment en sort-on?

    1. Comment en sort-on? Bonne question, en effet.
      Pour continuer sur la France, personne, pas même Manuel Valls, ne semble se souvenir que ce pays a vécu confortablement et sans états d’âme, pendant des décennies, avec un Parti communiste aux visées totalitaires ouvertement dirigé et financé par Moscou. Un PCF qui fut même objectivement un allié d’Hitler (sur ordre de Moscou, justement) pendant les 20 ou 21 premiers mois de la Deuxième guerre mondiale alors que la France se faisait laminer par la Wehrmacht!
      Le passé est si vite oublié, n’Est-ce pas…
      Merci à vous!

  4. Cher vous, très interessante lecture, relue et relue, mais je n’ai pas saisi , de quel mouvement vous parliez, si bien que je suis encore à chercher de quoi il est question!

  5. A première vu tu as une idée préconçu il y a une bonne différence entre un bérets blanc et le fâchisme, les bérets blanc ce sont des religieux catholiques qui suit une discipline de vie très « by the book » et sa croit que le système monétaire actuel est la cause de tout nos problèmes et qu’une réforme du système monétaire est la solution en créant un nouveau système monétaire ou tous auraient le droit d’avoir de l’argent, ainsi nous pourrions éliminer toutes inégalité dans la société entre les pauvres et les riches nous croyons que tous doivent avoir accès a un toit et de la nourriture nous savons aussi que le système de création de notre monnaie est complètement corrompu et nous ne supportons pas le mensonge des élites bancaires qui veulent nous tenir enchainé dans un système d’argent dette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s