En manchettes, aujourd’hui…

Bulletin de nouvelles ordinaire du 21e siècle…

imageetatis<Mesdames, messieurs, bonsoir. Aujourd’hui, 27 février 2015, il sera question de dieux, de guerres de religion, de massacres, de flagellation, d’égorgement, de bûchers, de lapidation et de destruction d’œuvres d’art.

Tout d’abord, nous apprenons à l’instant que le blogueur Raïf Badawi ne sera pas flagellé aujourd’hui, comme c’était pourtant prévu. On sait que l’Arabie Saoudite accuse l’homme d’avoir manqué de respect envers l’islam et l’a condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet.  Il a reçu une première série de 50 coups de fouet le 9 janvier, mais depuis les autres séances ont été suspendues.

Pendant ce temps, en Syrie, on craint que l’État islamique exécute quelque 220 chrétiens assyriens (hommes, femmes et enfants) kidnappés depuis une semaine dans une douzaine de villages du nord-est du pays. On craint en particulier qu’ils soient égorgés ou brûlés vifs, comme les militants extrémistes l’ont fait à de multiples reprises.

On a d’ailleurs identifié le bourreau rendu célèbre par les multiples vidéos d’égorgement d’otages tournés par le Département des communications de l’État islamique. Il s’agit d’un citoyen britannique d’origine koweitienne, Mohammed Emwazi. C’est un homme instruit, expert en informatique et issu d’une famille de la clase moyenne supérieure.

Justement, les djihadistes de l’État islamique n’en ont pas moins détruit des œuvres d’art d’une valeur inestimable conservées au musée de Mossoul et jugées offensantes pour leur dieu. Il s’agit de statues, frises et autres trésors préislamiques des périodes assyrienne et hellénistique. On compare ces destructions à la démolition des Bouddhas de Bamiyan par les talibans en Afghanistan en 2001.

Au Québec maintenant, quatre cégépiens et cégépiennes auraient quitté le Québec afin d’aller combattre aux côtés des tueurs de l’État islamique. Et ce, alors même que les activités de certaines personnalités sont remises en question. C’est le cas d’Adil Charkaoui, notamment porte-parole du Collectif québécois contre l’islamophobie, qui doit d’ailleurs donner une conférence de presse, aujourd’hui. Tous les médias seront présents en force.

À ce sujet, la plupart des commentateurs québécois estiment que rien de cela n’a à voir avec l’islam. Selon eux, la population de la province, peu éduquée et mal informée, est devenue sans raison dangereusement islamophobe. En preuve, ils rappellent volontiers la prestation des Pineault-Caron lors de la Commission sur la Charte Affirmant les Valeurs de Laïcité et de Neutralité Religieuse de l’État ainsi que d’Égalité entre les Femmes et les Hommes…

Restez à l’écoute, mesdames, messieurs.

Après la pause, un reportage sur l’islamophobie grandissante en Europe après les incidents isolés et regrettables ayant eu lieu depuis quelque temps dans une épicerie juive de Paris. Ainsi que une synagogue de Copenhague, un musée juif de Bruxelles et une école juive de Toulouse.

Bonsoir et à demain.>

— Soyez prévenu des parutions: voir au bas de la page…

 

 

6 réflexions au sujet de « En manchettes, aujourd’hui… »

  1. Ça résume assez bien l’activité de cette semaine. Je me suis senti très coupable cette semaine, car tout cela arrive par ma faute, ma faute, ma très grande faute.

  2. Cher vous!
    On croirait le jour de la marmotte, qui dure depuis plusieurs années!
    C’est étrange de constater que les mêmes personnes défendent encore les mêmes problemes, qui a mon avis , prennent de l’ampleur, mais on nous répond encore que c’est anecdotique, qu’il faut lâcher prise et vive le multiculturalisme.
    Comme, dit une feministe d’origine algérienne bien connue, chaque fois , qu’ils avancent, nous reculons!
    Merci de nous tenir *réveillés*.

  3. Quelle est la position des  »inclusifs » et des  »musulmans modérés » ? Qui d’entre eux se lèvent pour nous dire que l’Arabie Saoudite ne représente pas la vraie religion musulmane ? Qu’un Musulman, comme un Chrétien ou un Juif, est libre de quitter sa religion s’il n’y croit plus ? Que la loi religieuse ne peut s’appliquer qu’aux croyants et dans le respect de lois qui respectent la laïcité de l’État ? Selon les réponses qu’ils donneront à ces questions, ou celles auxquelles ils ne répondront pas, je serai islamophobe…ou non.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s