Déclarons la guerre aux dieux!

imagesC1LWBN3CIl ne sert plus à rien de commenter l’horreur des enfants immolés à l’école de Peshawar. Des horreurs équivalentes se sont produites il y a trois jours, il y a une semaine, il y a un mois, il y a un an, il y a dix ans. De horreurs équivalentes vont se produire demain, la semaine prochaine, le mois prochain, l’an prochain et dans dix ans.

Pourquoi? il y a mille raisons. Mais l’une d’entre elles prédomine, surpasse en importance toutes les autres: la religion, les dieux.

Nous faisons des efforts considérables pour trouver à ces actes des motivations plus <raisonnables>. Et toutes sortes de motifs géo-socio-culturo-politiques peuvent en effet être évoqués. Mais seul un dieu peut transformer une lutte politique (juste ou pas) en un festival de la psychopathie. Seul un dieu peut <pousser un homme fondamentalement bon à faire le mal>, disait Christopher Hitchens. Seul un dieu peut parvenir à imposer à une société une stagnation ou un retour au Moyen Âge, ère de prédilection de l’ignorance et de la superstition qui sont des conditions essentielles à la survie des divinités.

Pourquoi les dieux sont-ils si puissants? Parce qu’ils promettent la vie après la mort. Sans la perspective effrayante de la mort, il y a fort à parier que les hommes n’auraient jamais inventé les dieux.

Mais, paradoxalement, l’un de ces dieux rend certains humains capables d’ignorer le plus puissant moteur de la vie animale: l’instinct de conservation. Ceux qui sèment la terreur affirment en effet qu’ils préfèrent la mort à la vie. Et ils ne blaguent pas. Ils le prouvent chaque jour, courant sciemment et avec enthousiasme vers leur dernier souffle en hurlant: <Dieu est grand>.

À Peshawar, aucun des tueurs n’a survécu à l’opération meurtrière qu’ils ont menée. Le tueur de Sydney est mort. Les tueurs de Saint-Jean-sur-Richelieu et d’Ottawa sont morts. Et ainsi de suite en reculant jusqu’au 11 septembre 2001, empilant en chemin des montagnes de cadavres. Soit dit en passant, le Pakistan possède la bombe et la petite mallette grise pourrait un jour se retrouver entre les mains d’un hyper-croyant qui a une ligne directe avec son dieu.

Tous ceux-là se réclament d’un dieu en particulier. Celui-ci est actuellement le plus vindicatif et le plus dangereux… d’abord pour les musulmans eux-mêmes, qui sont de très loin les premières victimes des fous d’Allah, à Peshawar et ailleurs. Mais aucun dieu n’est inoffensif. Les plus bénins, celui des chrétiens par exemple, ont leurs adorateurs qui profiteront de la moindre ouverture pour avancer la cause de la bêtise bienheureuse. Aux États-Unis, la cause du créationnisme progresse. Au Québec, la cause de la réinstauration du délit de blasphème est prônée par des <progressistes>…

Pour la survie de l’espèce, il faut faire cesser tout cela. Il faut déclarer la guerre aux dieux. Chacun peut y participer. Les premières batailles sont simples.

Il faut d’abord cesser de se laisser intimider. Il faut refuser aux croyants la dose de respect supplémentaire qu’ils réclament en raison de leur foi. Il faut leur demander (personnellement, un à un, et de façon très directe) pourquoi exactement ils croient à Dieu, à Yahwé ou à Allah, mais pas à Zeus, à Poséidon ou à Thor. Il faut réclamer de l’école qu’elle cesse d’endoctriner des enfants, y compris par des cours d'<Éthique> qui ne sont pas neutres dans les faits. Il faut réclamer la fin des privilèges fiscaux accordés aux cadres supérieurs, aux employés et aux biens immobiliers des divers dieux.

Surtout, il ne faut pas perdre une occasion de railler les dieux et les religions organisées dès l’instant où ils et elles mettent le pied sur la place publique. Chacun a le droit de croire en ce qu’il veut, mais pas celui d’imposer aux autres son ignorance et sa superstition.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s